Temps de lecture : 2 minutes

L’anglais est une langue étrangère avec laquelle j’ai été longtemps «fâchée» si je puis dire. En réalité je détestais l’anglais – du moins la manière dont j’étais sensée l’apprendre durant ma scolarité. Découvre comment je suis passé de cela à une mission V.I.E aux Etats-Unis en totale immersion dans la langue anglaise.

Mon niveau d’anglais au collège et lycée était néanmoins plutôt bon car j’étais bonne élève mais il aurait pu être vraiment excellent si je m’étais donné les moyens. Je parlais même mieux espagnol qu’anglais durant un temps. Maintenant j’avoue perdre mon niveau d’espagnol au profit de l’anglais mais je compte me remettre à l’espagnol très prochainement !

Durant des années donc,  j’ai mis l’anglais de côté jusqu’à ce que j’ai un déclic 4 ans auparavant. En voyageant, je me suis rendue compte qu’en fait l’anglais était une langue superbe qui ouvrait beaucoup de portes ! 

Comment je me suis mise à apprécier et apprendre l’anglais 

Comme je l’ai dit, c’est notamment grâce à mes voyages que je me suis rendue compte de l’importance et de l’utilité de parler anglais surtout dans le monde interconnecté dans lequel nous évoluons. Parler anglais est un atout professionnel indéniable et également un moyen de se rassurer quand on voyage car on pourra se faire comprendre partout.

Beau panorama
 © Tipsyeleves – GIPHY

Je me suis dit que les méthodes d’apprentissage que j’avais connues lors de ma scolarité telles que l’apprentissage basique et mécanique des verbes irréguliers n’étaient pas faites pour moi. J’avais besoin d’apprendre de manière plus concrète par exemple sur le terrain lors de mes voyages mais aussi par le biais d’activités que j’aime.

J’ai commencé par regarder des séries en anglais sur Netflix, des films aussi notamment les Harry Potter dont je suis une grande fan – chose que tu sais déjà si tu as lu mon portrait chinois (sinon clique ici)

J’ai aussi tenté de lire les livres en langue originale qui est donc l’anglais. Je ne recommande pas cependant l’exercice si tu débutes en anglais car la lecture d’Harry Potter en anglais n’est pas si simple pour un francophone.

En effet J.K Rowling, l’auteure a inventé beaucoup de jeux de mots et anecdotes ayant leurs spécificités selon la langue et donc non totalement traduisibles. De plus le nom de certains personnages changent en langue originale par exemple le professeur Severus Rogue devient Severus Snape.

GIPHY

J’ai également fait diverses choses comme utiliser des applications,  écouter des podcasts en anglais, traduire des chansons et discuter avec des personnes anglophones. Je partagerai dans un prochain article des méthodes pour apprendre l’anglais de manière sympa. 

Grâce à ces diverses actions, j’ai vu mon niveau d’anglais évoluer rapidement et mon appréciation de la langue remonter en flèche ! Avant de postuler aux offres de mission V.I.E, j’ai passé l’examen du TOIEC (Test of English for International Communication), afin de certifier mon niveau d’anglais. Cet examen est noté sur 990 points et j’ai obtenu 885 points sur 990 points. J’étais assez fière de moi car je ne pensais pas obtenir autant de points et ce résultat a fini de me réconcilier avec la langue anglaise qu’elle soit britannique ou américaine ! 

Je suis contente d’avoir eu ce déclic et d’avoir mis toutes ces choses en place pour apprendre l’anglais : c’est en partie ce qui m’a permis de partir faire cette expérience en V.I.E- Volontariat International en Entreprise !


Suis-moi sur mes réseaux ! :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.