Temps de lecture : 3 minutes

Le Volontariat International en Entreprise (V.I.E) est une bonne idée selon moi car il permet de combiner l’envie d’évoluer professionnellement, l’envie de voyager et de s’ouvrir à d’autres cultures. Avant de terminer mes études, je savais déjà que je voudrais partir quelque temps à l’étranger. J’ai donc cherché comment partir à l’étranger et le V.I.E est apparu comme la meilleure option qui s’offrait à moi.

Le V.I.E, un bon tremplin professionnel 

Je n’avais pas repéré de réelles opportunités en France par exemple certains CDI proposaient le même salaire que je gagnais en alternance alors qu’ils demandaient quelqu’un de bien plus qualifié. J’ai donc choisi de chercher une opportunité professionnelle à l’étranger.

Le V.I.E c’est l’occasion de commencer une carrière à l’international, dans un concept encadrant et sécurisant. De plus, le V.I.E permet de rendre ton profil professionnel plus attractif car tu dois quitter ta zone de confort et t’adapter rapidement à un nouvel environnement de travail et un management différent selon les pays, apprendre une nouvelle langue… ce sont des choses que les recruteurs valorisent.

Beaucoup d’entreprises étrangères ne savent pas ce qu’est le V.I.E, mais avoir sur son CV une expérience à l’étranger peut jouer en ta faveur. C’est aussi une grande possibilité pour se faire des contacts, on rencontre beaucoup de gens, et les français sont souvent solidaires entre eux à l’étranger

Même au niveau financier c’est un bonus, car le V.I.E ne paye pas d’impôts en France et dans son pays d’accueil. Les indemnités versées permettent de vivre plutôt bien, je bénéficie d’un confort de vie que je n’aurais jamais eu en étant restée en région parisienne.

J’encourage tout jeune diplômé à faire un V.I.E, car c’est une opportunité professionnelle incroyable. C’est l’occasion d’avoir une première expérience en expatriation sans avoir besoin d’être plus âgé ou d’avoir plus d’expériences professionnelles. 

Pixabay

Le V.I.E, un bon moyen de s’enrichir personnellement

Je ressentais un besoin de me construire seule en tant qu’adulte, de me dépasser, de me lancer des défis, de sortir de ma zone de confort.

Je trouve que le fait de pouvoir s’ouvrir à d’autres cultures et de s’adapter partout est une force. Même si les débuts dans un autre pays, avec une autre culture peuvent être difficiles et un peu confus,  il y a une certaine fierté ensuite ressentie d’avoir réussi à s’adapter à cette nouvelle vie.

Les conseils que je peux donner pour s’enrichir le plus possible personnellement lors de ton V.I.E sont :

  • Va vers les autres, essayer de se faire des connaissances voire des amis locaux.
  • Essaye de comprendre les traditions, fêtes nationales et jours importants du calendrier et d’y participer.
  • Découvre des activités populaires dans le pays en s’inscrivant par exemple à un club de sport, un cours de cuisine ou autre (si possible évidemment) …
  • Adapte-toi au mode et rythme de vie du pays d’accueil.
  • Réfléchis à ton expérience et à ce qu’elle t’apporte comme changements.
  • Profite et garde l’esprit ouvert !  

©Zack Kantor – GIPHY

Pour ma part, dès les 6 premiers mois de mon V.I.E, j’ai pu constater des changements dans ma mentalité, je me suis sentie plus « grandie » et mature. J’ai eu cette impression d’avoir nourri mon esprit et ma curiosité tout en ayant encore envie d’en apprendre davantage.

Je suis consciente que j’ai eu de la chance de partir faire ce V.I.E (surtout en pleine pandémie de Covid-19) et je pense que c’est une expérience qui me marquera longtemps. Le V.I.E est donc pour moi une très bonne idée et je recommande chaudement de tenter l’expérience.

Alors ça te tente l’aventure V.I.E ? Si oui, la première étape est de t’inscrire sur :


Suis-moi sur mes réseaux ! :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.