Temps de lecture : 3 minutes

J’adore les animaux en particulier les chats et j’ai eu la chance d‘accueillir deux adorables petits chats à la maison pour aider un refuge animalier près de chez moi à Philadelphie. Je t’en dis un peu plus sur cette aventure !

Petit pincement au cœur de revoir leurs petits bouilles, ces chats étaient adorables <3

Tootsie – @TravelwithMaylis

J’étais en télétravail depuis presqu’un an déjà et j’avoue que l’idée d’avoir une petite présence à la maison me plaisait de plus en plus. Je ne voulais absolument pas adopter un animal car je ne savais pas trop où et comment aller se dérouler mon avenir et je ne voulais pas balader un animal d’un pays à un autre dans l’avion (pauvre bête).

Une de mes collègues a qui j’ai parlé de mon amour des chats et mon désir d’avoir un peu de compagnie m’a dit mais pourquoi tu ne deviens pas « foster cat parent » ou famille d’accueil pour chat ?!

Je ne connaissais pas ce concept donc elle m’a expliqué et je me suis aussi renseignée sur Internet et des forums et l’idée m’a juste carrément emballé !

Le rôle d’un foster cat parent est assez simple : il faut accueillir un ou plusieurs chats chez soi, en prends soin (évidemment) et faire sa promotion sur ses réseaux sociaux et dans son entourage pour lui trouver une famille d’adoption définitive. Cela permet aux refuges animaliers de libérer un peu de place dans leurs établissements afin de recueillir de nouveaux chats ayant besoin de soins et d’une place en attendant d’être adoptés.

Tootsie – @TravelwithMaylis

J’ai commencé par m’assurer que mon immeuble était bien « pet friendly » c’est-à-dire que la présence d’animal y est autorisé ainsi que dans mon appartement. C’est le cas mais cependant je devais m’acquitter de 25$ de frais par mois (moins cool mais bon!).

Une fois cette étape faite , j’ai donc cherché un refuge animalier qui serait proche de chez moi et donc j’apprécierai la politique. J’ai demandé conseil à ma collègue également et nous sommes tombé sur le refuge Morris Animal Refuge (1242 Lombard St, Philadelphia, PA 19147) qui se trouve proche de chez moi et dont j’ai entendu que du bien !

Je les ai contacté sur Instagram à @morrisanimalrefuge, puis ai eu un échange téléphonique avec eux pour en savoir plus sur le programme de fostering qu’ils proposaient et enfin j’ai soumis ma candidature en tant que foster cat parent. Sur cette candidature j’ai pu indiqué que je préférai m’occuper de chat adulte, mes disponibilités et autres renseignements.

© Travelwithmaylis

Morris Animal Refuge a ensuite accepté ma candidature, j’ai reçu des documents m’expliquant tout ce qu’il y avait à savoir sur les chats, le matériel nécessaire, comment s’en occuper ect. J’ai acheté le matériel nécessaire pour accueillir le chat dans de bonnes conditions donc une litière, un panier, des jouets, des gamelles …

Puis j’ai pu ensuite me renseigner sur les chats qu’il y avait à recueillir à ce moment-là ils sont classés en fonction de leurs caractères et aussi des potentiels problèmes de santé qu’ils pourraient avoir. Une fois le chat « choisi » je me suis rendue au refuge pour récupérer la petite boule de poils.

Le premier chat que j’ai recueilli s’appelait Maple car elle était douce comme du sirop d’érable, la pauvre petite avait eu un problème aux oreilles et devait garder une collerette. Je devais aussi lui faire prendre des médicaments. C’était un amour toujours prête à me faire des câlins ! Elle avait été trouvé affamée dans la rue par le refuge la pauvre. son histoire me faisait trop de peine.. Je ne l’ai pas gardé longtemps, peu de temps après en avoir la promotion sur le compte Instagram que j’avais crée spécialement pour l’occasion, j’ai réussi à lui trouvé une famille d’adoption !

Quelques semaines après j’ai recueilli Tootsie, une chatte d’1 an qui avait été abandonnée car elle pouvait avoir des réactions étranges et agressive avec les enfants.

Je me suis vraiment plus attachée à Tootsie, je pense que si j’avais pu je l’aurai adoptée nous étions vraiment connectées ! C’était un amour aussi malgré les défauts qui avaient pu lui être listés. Je l’ai gardé 4 mois avec moi avant de lui trouver sa famille.

Après Tootsie, j’ai arrêté de recueillir des chats car j’étais sensée reprendre le travail en présentiel et beaucoup voyager aussi bien personnellement qu’avec le travail. J’ai vraiment adoré cette expérience, même si on s’attache vraiment à ces petites bouilles et c’était dur de les voir partir. Je suis ravie d’avoir pu aider à mon échelle, aussi bien le refuge, que des animaux ayant besoin d’amour et de croquettes !

Tootsie – @travelwithmaylis


Suis-moi sur mes réseaux ! :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.